Mathilde Khlat, journaliste

L'information en dis-continu

VOYAGES Prague, toujours magique

Publié dans L’Écho touristique (27/04/2012)

Avec plus de 6,8 millions de visiteurs en 2011, Prague a battu son record de fréquentation et séduit toujours les Français grâce à une offre aérienne et hôtelière attractive.

Prague mars 2012 ©mathilde khlat

Sur le Pont Charles, Prague mars 2012 ©mathildekhlat

« Ville aux cent clochers », « Capitale magique », selon André Breton ou « Pierre précieuse » pour Goethe, Prague charme et inspire tous ses visiteurs. Les Français ont d’ailleurs succombé en masse en 2011 : 289 397 se sont rendus en République tchèque, soit 15,1% de plus qu’en 2010, sachant que la capitale draine à elle seule 65% des touristes.

Pour Lenka Petrzilkova, directrice de l’Office National Tchèque de Tourisme en France, ce succès s’explique notamment par « les effets de la crise économique et les situations politiques instables dans les destinations traditionnelles. Les Français se tournent vers des pays européens, sûrs et proches, qui offrent également découverte et dépaysement ». Sans compter les multiples dessertes aériennes au départ de Paris et province qui ont renforcé l’accessibilité. Il y a 10 ans, les TO ont d’abord souffert de cette abondance de lignes tirée par une offre low cost qui s’est finalement régulée. Ils s’y sont aujourd’hui accommodés, privilégiant les thématiques pour les individuels, les opérations spéciales et les affrètements sur les ponts de printemps et les fêtes pour les groupes. Prague reste ainsi pour les spécialistes des week-ends dans le Top 5 des villes les plus vendues.

Plusieurs lignes directes s’ouvrent encore cette année : au départ de Toulouse avec Air France, de Nantes avec Volotea ou encore de Genève avec CZech Airlines. L’offre hôtelière est tout aussi riche, avec 630 établissements, de gamme très variée. Bien que le marché soit saturé, de nouveaux établissements continuent de fleurir comme les très design hôtels MOODS et le Fusion Hôtel. L’Icon hôtel&lounge 4* vient de décrocher quant à lui la première place au classement 2012 Tripadvisor des 25 hôtels les plus « tendance d’Europe ». Hani Sidrak, directeur général d’Alliance du Monde se réjouit : « Les Français ont fini au bout de 10 ans par voir que Prague est comme la banlieue de Paris. C’est plus rapide et moins cher que d’aller à Marseille !».

Vue du Pont Charles, Prague mars 2012 ©mathilde khlat

Découvrir Prague en quatre étapes:

1)  Stare Maestro, la cité médiévale

Place de la Vieille Ville, Prague ©mathilde khlat

Rien de tel que de prendre un café à la Maison Municipale, établissement culturel de style Art Nouveau, pour se mettre dans l’ambiance de Prague et préparer son itinéraire du jour car la Magnifique se sillonne à pieds ! Direction, Stare Maestro, cœur historique de la cité, lové dans le coude de la Vltava. L’œil averti remarque caves romanes, tours gothiques, maison renaissance à sgraffites, façades baroques… La place de la vieille ville, animée de cafés et de musiciens, ressemble à un décor d’opérette avec ses maisons aux couleurs pastel. L’église baroque Saint Nicolas à la façade blanche telle une meringue, l’ illumine. A l’intérieur, les fresques, les statues, les balcons, la haute coupole, le lustre en cristal de Bohème donnent une étrange impression de mouvement. En se dirigeant vers le nord du quartier, on pénètre dans le quartier juif, appelé Josefov en souvenir de Joseph II de Habsbourg qui fut le premier à accorder aux Juifs des droits légitimes au XVIIIe siècle. Dans le vieux cimetière , 12 000 stèles s’enchevêtrent, à demi enfouies dans le sol. Il vaut mieux s’y rendre à l’heure calme du déjeuner, lorsque les rayons du soleil percent les arbres et que les touristes ont déserté les lieux.

Le cimetière juif, Josefov, Prague ©mathilde khlat

Le cimetière juif, Josefov, Prague ©mathilde khlat

2) Le romantisme au fil de la Vltava

Sur les bords de la Vltava ©mathilde khlat

Le fleuve sépare les deux quartiers mythiques de la ville, Stare maestro, et Mala Strana, (Petit Côté). En guise de trait d’union : le pont Charles, joyaux de la capitale, mais aussi l’endroit où la densité de population au mètre carré est la plus élevée. Les 30 statues de saints et les réverbères forment une double haie d’honneur que l’on apprécie mieux tôt le matin ou le soir. Sur les berges, les bancs sont très prisés des Pragois qui profitent du moindre rayon de soleil. On y observe le ballet des mouettes au ras des flots et les étincelantes façades des palais bordant le fleuve. Le pont enjambe la petite île de Kampa. Plaisir de l’errance dans cette Venise de l’Est avec son parc, prisé par les amoureux, et son musée, ancien moulin à grains, aujourd’hui dédié à l’art abstrait et au cubisme. La place Na Kampe respire une soudaine quiétude, le grand flux touristique s’étant évaporé. Intervalle de romantisme – bien que la ville n’en manque pas – qui fait d’une simple halte un instant privilégié.

Vue depuis l’île Kampa, Prague ©mathilde khlat

Ile Kampa, Prague ©mathilde khlat

3) En pleine campagne sur la colline Petrin

Coline Petrin, Prague ©mathilde khlat

De l’autre côté de la Vltava, dans Mala Strana (Petit Côté), bat le cœur du Prague baroque. Sur la rue Neruda, l’ancienne Voie royale, les palais rivalisent d’opulence. Quelques mètres plus loin, le long du bois de la colline Petrin, aménagée en jardins et vignobles dès le XIIème siècle, l’ambiance de la ville fait place à celle de la campagne. Au printemps, les amoureux viennent s’embrasser sous les cerisiers en fleurs. Depuis le couvent de Strahov, qui domine la colline, s’offrent les courbes du fleuve et « la ville aux cent clochers ». La balade poétique continue à travers les ruelles désertes, les escaliers et jardins en terrasses du quartier du château, Hradcany. De superbes palais dont le florentin Schwarzenberg, recouverts de sgraffites en pointe de diamants, se déploient jusqu’à l’entrée du château, récompense de cette longue pérégrination. La demeure des rois de Bohème est une ville dans la ville, avec de grandes cours en enfilade. Les façades qui surplombent la cité semblent interminables. La cathédrale Saint Guy, élevée dans l’enceinte, dresse fièrement ses flèches gothiques. Au coucher du soleil, la mosaïque dorée représentant la scène du Jugement Dernier scintille sur la porte d’Or, ancienne entrée solennelle.

Vue de face du château, Prague ©mathildekhlat

4)  MON COUP DE CŒUR: Dans les coulisses de la place Venceslas

Place Venceslas, Prague ©mathilde khlat

« Rendez-vous à la queue » me dit la guide. Lorsque des amis se retrouvent en ville, le point de rendez-vous est toujours le même : en haut de la place Venceslas, derrière la statue équestre de Saint Venceslas, « à la queue » du cheval. Devant cette statue, datant de 1908, les Pragois se sont souvent réunis aux grandes heures de leur histoire. Symbole de la résistance tchèque, la place est aujourd’hui l’artère principale de la Ville nouvelle. Les Pragois s’y pressent désormais pour prendre le tram, flâner lors d’une séance shopping ou déjeuner sur le pouce dans un snack niché dans une galerie. Le Lucerna fait partie de ces passages au charme suranné. Un peu plus en amont de la place, dans un autre passage donnant sur un jardin franciscain, une file de gourmands se forme devant la pâtisserie, Hajek. La tradition, bien agréable, veut que les Pragois s’offrent, en fin d’après-midi, une tranche de gâteau, plus haute que large, qu’ils dégustent ensuite dans le jardin. Dans ce petit écrin de nature, toutes les générations se côtoient : les uns bavardent, d’autres prennent un bain de soleil, certains flânent… A la sortie du parc, ne pas manquer, malgré une façade terne, l’église gothique Notre-Dame-des-Neiges, remarquable pour son autel baroque. Au détour de la rue Narodni qui mène jusqu’au fleuve, l’ultime salut du promeneur : savourer une bière locale au mythique café Slavia avec sa vue panoramique sur le fleuve et son inlassable pianiste…

Pâtisserie Hajek, Prague ©mathilde khlat

Église Notre-Dame-des-Neiges, Prague ©mathilde khlat

Café Slavia, Prague ©mathilde khlat

Arrêt dans le passage Lucerna:

Une entrée d’immeuble laisse apercevoir un des vestiges de l’empire soviétique : un « paternoster », cet ascenseur continu composé d’une chaîne de cabines ouvertes. Les passagers montent ou descendent sans que l’ascenseur ne s’arrête.

Coups de cœur

Faire un « Prague by night » ! Au bord de la Vltava, les monuments, tous éclairés, offrent un spectacle mémorable. Et la lumière des réverbères dans les rues escarpées renforce le mystère.

Prague peut se parcourir à pied et beaucoup de zones sont piétonnes. Un des charmes de la ville : toutes les rues sont pavées. Il faut par contre des chaussures confortables.

Pauses régénérantes pour le touriste, les cafés sont des chefs-d’œuvre d’architectures : Café Orient, Slavia, Lucerna, Imperial, Maison Municipale…

Café de la Maison Municipale ©mathilde khlat

Café à la Maison Municipale, Prague ©mathilde khlat

Coups de griffes

Place de la Vieille ville, on peut voir des « guides », repérables grâce à des parapluies rouges. Engagés par la municipalité, ils proposent des visites gratuites. Ils n’ont pourtant aucune formation.

Les boutiques de souvenirs (souvent russes) ont envahi les ruelles du centre historique. Jadis, on y trouvait des tavernes… Beaucoup plus typique !

Reportage paru dans L’Écho touristique le 27 avril 2012:

http://www.lechotouristique.com/article/prague-toujours-magique,50991


EN PLUS. Reportage sur le tourisme d’affaires à Prague, paru dans Meet’In (mai 2012):

Publicités

Un commentaire sur “VOYAGES Prague, toujours magique

  1. Flâneur
    17 octobre 2013

    Très sympa ce blog! Cela donne envie de découvrir cette « Venise de l’Est »!
    J’espère que d’autres articles sont en prévisions!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 avril 2012 par dans En route vers..., et est taguée , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :