Mathilde Khlat, journaliste

L'information en dis-continu

CARRIÈRE Partir travailler à l’étranger

Publié dans L’Écho touristique (25/05/2012)

Changer de culture, maîtriser une langue étrangère ou peaufiner ses compétences, les expériences à l’étranger sont très formatrices et permettent aussi de casser une certaine routine.

travailler

Vous en avez toujours rêvé, sans jamais avoir osé le faire. Partir travailler à l’étranger demande certes de l’audace mais pour ceux qui désirent se lancer, ce changement de vie radical se conclut généralement par une expérience intéressante et enrichissante, pour peu qu’il soit bien préparé. Il est impératif de faire un bilan personnel et professionnel : quels sont mes motivations ? Dans quel pays ? Quels sont mes atouts ? Autant de questions qui vous permettront de mieux cibler vos recherches mais aussi et surtout de savoir si vous êtes prêts à « sauter le pas ». Quatre Français sur cinq sont prêts à déménager pour un poste attractif, 18 % étant prêts à changer de ville, 14 % de région ou de pays, 19 % se disant même disposés à changer de continent.

Selon une enquête réalisée en mars 2011 par Kelly Global Workforce Index, pour huit personnes interrogées sur dix (81 %), la volonté de partir travailler à l’étranger est plus liée à un désir d’ « expérience » qu’à une réelle volonté de s’établir définitivement hors de son pays d’origine. Antonin Prion, diplômé de l’école hôtelière Vatel, a travaillé pendant un an et demi en Chine grâce au site Accor (Accor Jobs) qui permet de postuler dans le monde entier. « Il faut rester dans un pays au moins 6 mois pour avoir le temps d’être à l’aise » conseille-t-il. Travailler à l’étranger, c’est partir à la découverte d’un pays dans sa globalité, tant sur son fonctionnement économique (vie en entreprise) que sur son fonctionnement social et culturel (mode de vie). Claire Larroque, étudiante en 2e année de BTS VPT à l’ENC, est restée un an à Berlin en tant que jeune fille au pair et serveuse. Pour ce futur agent de voyages, son expérience se résume ainsi : « apprentissage de la langue, ouverture d’esprit, autonomie, découverte d’une autre culture et renforcement des connaissances sur la destination Allemagne ». Des atouts qui détonnent sur un curriculum vitae !

L’essentiel 
1. Activez votre réseau : famille, amis, relations de travail, maître de stage, écoles, universités, réseaux sociaux…
2. Mettez au point vos outils de recherche : recenser les sites emploi internationaux ou locaux ainsi que les annonces de la presse économique locale. Préparez votre dossier de candidature selon les us et coutumes du pays. Planifiez un séjour sur place pour prospecter.

3. Préparez votre départ : renseignez-vous sur les conditions de logement, de protection sociale, sur le coût de la vie.

4. Pensez à votre retour : toutes les questions d’ordre pratique se poseront à votre retour en France de la même manière qu’elles se posent au moment de votre départ. Protection sociale, assurance chômage, recherche d’emploi, ces questions auront évolué durant votre séjour à l’étranger.

Adresses utiles : http://www.emploi-international.org http://www.jobmanager.fr http://www.summerjobs.com

A lire sur le site de L’Echo touristique: http://www.lechotouristique.com/article/partir-travailler-a-l-etranger,51357

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 mai 2012 par dans Decryptages, Tourisme, et est taguée , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :