Mathilde Khlat, journaliste

L'information en dis-continu

POLITIQUE Envolée socialiste au Bourget

Réalisé pour le CFPJ (24/01/2012)

Dimanche dernier, François Hollande était très attendu au Bourget. Il présentait son discours de lancement de campagne. Dans la foule du meeting, indécis et militants se côtoient.

Meeting de François Hollande, dimanche 22 janvier au Bourget ©mathilde khlat

« François, président ! » scande la foule. « Pile le même slogan qu’en 1981 avec MitterrandC’est prémonitoire ! », se réjouit Claude Buchoud. Le secrétaire de la section du Parti socialiste (PS) de Saint-Dié-des-Vosges, est parti tôt ce matin, comme beaucoup de militants venus assister au meeting de lancement de campagne de François Hollande. Le premier des sept meetings de campagne, à trois mois du premier tour présidentiel.

En attendant l’arrivée de François Hollande.©mathilde khlat

Ce dimanche 22 janvier, 25 000 personnes ont fait, comme lui, le déplacement. Des inconditionnels, des sympathisants mais aussi des indécis. « Je suis venue pour voir ce qu’il vaut », explique Fanny, étudiante en Lettres à Paris. Elle qui avait soutenu Martine Aubry ne demande qu’à être convaincue par la prestation de celui qui représente désormais le parti. Claude Buchoud, lui, a déjà fait son choix. Hollandiste affirmé, il avait voté pour lui aux primaires socialistes. Ce militant de 57 ans n’a pas vu beaucoup de meeting de cette ampleur. Pourtant il en enchaine des réunions du PS ou d’associations les dimanches. Toujours « de gauche », il s’investit activement dans la vie politique locale et rejoint le PS en 2001. Pour ce petit homme énergique, tiré à quatre épingles dans un costume trop large, cravate rose « de rigueur », être socialiste « n’est pas un dogme mais un état d’esprit ». Comptable, il attache beaucoup d’importance à la justice fiscale, thème cher à Hollande. Barbe négligée, chemise à carreau, son camarade vosgien, Jean-Pierre Coté, avait soutenu Martine Aubry lors des primaires. Retraité de la Compagnie des wagons lits et actuellement secrétaire de la section PS de Brouvelieures, l’homme de 62 ans « respecte les décisions collectives ». Mais la « mollesse » de François Hollande le laisse dubitatif.  « J’ai quitté les Verts il y a cinq ans parce que c’était trop le bordel. J’ai rejoins le PS et j’ai trouvé le même bordel. » Un mal pour un mal. Mais, d’un positivisme incorrigible, il s’obstine. « Les choses s’organisent au fur et à mesure. » Les attentes sont variées. Rassembler et séduire, tel sera donc l’enjeu de ce premier meeting.

Un MJS venu de Nantes ©mathilde khlat

A 14h, les derniers arrivés cherchent une place assise dans le hall n°2. Dans les gradins, les militants les plus enthousiastes, des jeunes surtout, entonnent « Tous ensemble, tous ensemble socialistes ! ». Hugo, du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) de Nantes débite « On n’en peut plus de Sarko ! Hollande est l’homme du changement, de la jeunesse, de la modernisation des mœurs ! ». Le candidat n’a pas choisi le Bourget au hasard : en plein cœur de la Seine-Saint-Denis, c’est le département le plus jeune de France.

14h30 : Yannick Noah saute sur scène. En bon chauffeur de salle, il s’époumone « Bonne chance à notre chef ! ». Claude Buchoud se retrouve dans la chanson « Métisse » : « C’est tout à fait ça! La France est métisse ! 90% des étrangers paient des impôts et ne touchent pas que les allocs comme le prône Marine Le Pen ». Jean-Pierre Coté, lui, s’impatiente. « J’aurais du regarder le meeting à la télévision… » Un peu tard pour y penser. Sur les grands écrans, les ténors du PS sont passés en revue par les caméras. L’applaudimètre explose pour Martine Aubry, Lionel Jospin ou encore Mazarine Pingeot, assis au premier rang.

« Un projet qui fasse rêver »

A 15h, le prétendant au pouvoir s’engage dans le hall. Standing ovation. Il traverse la foule, en conquérant, serre des mains chaleureusement, embrasse, salue… « En 2007, Ségolène était distante avec nous, elle refusait de faire la bise », se rappelle Claude Buchoud. Pour les deux vosgiens, la proximité avec les militants peut être déterminante dans la campagne de Hollande. Mais il est aussi « le seul candidat à même de rassembler la gauche, il reste ouvert aux débats » selon Claude Buchoud.

« Fendre l’armure », telle est l’injonction qui pèse sur les épaules du candidat depuis le début de la campagne. Parler de lui, de sa famille et de son projet pour la France, François Hollande se dévoile peu à peu. Pendant une heure 23 minutes. Son adversaire : « le monde de la finance ». Son but : « être le président de la fin desprivilèges, accorder le droit de vote des étrangers ». Pour Claude Buchoud : « ca change du karcher, du bling-bling. Les vraies valeurs républicaines sont là ! »

Finalement emporté par le message, Jean-Pierre Coté se lève, applaudit. « Il parle avec conviction, sans que ca fasse catalogue, il fait le lien avec 1936, 1968 et 1981. Il a martelé l’idée d’égalité tout au long de son discours » s’enthousiasme-t-il, « fini “l’homme de la synthèse” ou “Oui-Oui”, il a aujourd’hui acquis de la force ». Claude Buchoud apprécie l’authenticité qu’Hollande est arrivé à donner à son discours. Il en retient les phrases fortes : « J’aime les gens quand d’autres sont fascinés par l’argent » ou « La droite a échoué parce qu’elle n’a pas commencé à rêver ». Pour le militant, c’est justement l’idée centrale de la campagne. « Tout ne sera pas réalisé, on n’est pas dupe, mais il faut un projet qui fasse rêver, une volonté profonde  de changer les choses » commente-t-il.

A la sortie, les gens affichent un large sourire, se congratulent, reprennent « La Javanaise » qui passe dans les haut-parleurs. Pour Jean-Pierre Coté, qui n’aime pourtant pas les effusions, «Hollande a réussi son meeting : la ferveur était là ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 janvier 2012 par dans Reportages, et est taguée , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :